Strange Academy
La génétique fascine les scientifiques... Alors aurez vous un gène modifié ? Qui serez-vous ? Un scientifique ? Un jeune mutant ? Un mutant réclamant la vengeance ?

Rejoignez-nous !


Aujourd’hui, le monde est composé de choses étranges. Des catastrophes peuvent changer le monde ou les lois de la génétique…
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki]

Aller en bas 
AuteurMessage
Trystan Coreva
Directeur de Strange Academy / Responsable des Missions / Mutant Confirmé
Directeur de Strange Academy / Responsable des Missions / Mutant Confirmé
Trystan Coreva

Messages : 89
Points : 148
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs surnaturels:

Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki] Empty
MessageSujet: Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki]   Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki] EmptyMar 12 Fév - 20:28

Je me dépêchais. Je venais à peine d'avoir finit les présentations entre Carly et Evan's, qu'il fallait que j'aille à l'infirmerie. Non pas pour moi, pour une élève. Elle avait été déposé par un... Non je ne dirais pas qui, mais celui-là, je le tuerais un jour. Cet abruti avait agressé une élève, et l'avait déposé devant l'académie... Je voudrais qu'il soit mort celui-là ! Quel lâche il était. Il s'en prenait aux plus jeunes maintenant. Il ne pouvait pas s'en prendre à d'autre personnes que ceux-là ? Non, il lui fallait des gens à son niveau...

J'entrai donc dans l'infirmerie, un peu essoufflé, car je dois l'avouer j'avais courus. Je ne pouvais attendre de voir, ou du moins que l'on m'explique ce qui s'était passé. J'attendais donc que Tsuki arrive... Ma patience avait tout de même des limites, pour ne pas dire que j'étais impatient, mais je devais savoir tout de suite. Je me dépêchais, cherchant du regard la jeune infirmière. Où était-elle ?

Cela faisait déjà quelques minutes que je cherchais, je n'osai rentrer dans les chambres, par respect pour les malades, mais ma patience était réellement à bout. J'entendis alors une porte claqué derrière moi. Je me retournais vivement. Tsuki. Je me rapprochai d'elle. Sans vraiment lui laisser le temps de parler, je commençais à exprimer mon inquiétude enver Ever. Car oui, il s'agissait d'Ever.

- Que s'est-il passé ? Où est-elle ? Comment va-t-elle ?

On pouvait sûrement lire l'inquiétude sur mon visage, mais dans un sens, cela était vrai. J'étais vraiment inquiet pour elle. Elle qui déjà n'était pas bien ici, alors si elle se faisait agressée ensuite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://strangeworld.forumactif.org
Ever Amnell
Mutante en Deuxième Année à Strange Academy
Mutante en Deuxième Année à Strange Academy
Ever Amnell

Messages : 55
Points : 65
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Pouvoirs surnaturels: Voir la mort des gens en les touchant.

Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki] Empty
MessageSujet: Re: Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki]   Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki] EmptyMar 12 Fév - 22:16

L'herbe était verte, comme la chlorophylle, et il y avait des fleurs, de toutes les couleurs, dont le parfum me montait jusqu'aux narines. Aucun nuage ne venait obstruer ce ciel bleu azuré. Il n'y avait aucun bruit, pas le moindre souffle de vent. Un silence trop pesant. Juste devant moi se tenait un pont. Un pont de verdure, seule passerelle vers la paix à laquelle j’aspirais tant.

Doucement, avec une démarche un peu hésitante, je m'avançais vers le pont. Les larme coulaient sur mon visage. Chaque pas que je faisais, une étape de ma vie resurgissait. Je vis mon enfance avec Kaleb, dans notre grande ville du nord du pays. Puis l'école, où je me plaisais beaucoup. Et la visite médicale, ou l'infirmière scolaire m'injecta sa seringue dans le bras. Le sérum. Je n'avais jamais su que c'était ce qui avait déclenché mon pouvoir. Je voyais ensuite Kaleb jouer dans la neige, puis le matin de Noël où nous déballions nos cadeaux, et que je regardais mon petit frère jouer d'une guitare dont il ne savait pas se servir.

Plus j'avançais sur le pont, et plus ma vie avançait. Je voyais à présent mes prédictions, que je couchais sur papier. Puis les réactions des autres, et le soutient de mon petit frère devant chaque épreuve. Et puis enfin la mort de Kaleb, déchiqueté, abandonné, réduit en lambeaux.

Les visions se succèdent, et ma seule réaction fut les larmes sur mes joues. Je continuais à avancer, sachant qu'il me fallait faire face à mon passé pour aller vers mon avenir. Quel avenir ?

Je suis au milieu du pont. Mes visions ont cessées, et je fais face à la plus belle lumière qu'il est possible de voir. Devant cette lumière se tient un petit garçon.

- Kaleb

J'entends pour la première fois depuis longtemps ma voix résonner. Mon frère se tient devant moi, il me tend la main, m'incitant à me faire avancer vers lui. Je tend la main pour saisir la sienne, mais il est encore trop loin. Je suis tellement surprise de le voir devant moi que je ne bouge plus. Je ne vois que son petit corps mutilé depuis sa mort, si bien que j'en aurais presque oublié le fait qu'il eut été un enfant bien vivant avant.

- Kaleb, répétais-je

- Ever

Les larmes coulent toujours sur mes joues, devant le regard compatissant de mon frère.

- Je suis désolée, tellement désolée, si tu savais je...

Il m'arrête et je me tais pour l'écouter.

- Tu n'y étais pour rien Ever. Tu n'étais qu'une messagère, et en aucun cas la coupable. Je n'ai rien à te pardonner.

Je ne cessais de le regarder, battant des paupières pour dégager les larmes qui me brouillaient la vue. J'avais l'impression de respirer. De respirer pour la première fois depuis sa disparition. L'image de mon frère, tout comme la lumière et le paysage, s'estompaient peu à peu.

- Kaleb

Trop tard. Je respirais.



~~~


L'air entrait dans mes poumons, et je sentais une vive douleur dans tout mon corps. Où étais-je ?

Je continuais d'appeler Kaleb. Mes lèvres bougeaient mais aucun son n'en sortait. Retours à la réalité. J'étais dans un lit, je sentais le matelas sous mon corps. Je voyais flou, éblouie par la lumière de la vie. Ma vision ne se résumait qu'à une tâche de couleur bleue, couleur des murs de l'infirmerie. Que s'était-il passé ?

J'entrepris de me redresser, mais la douleur ne me permit pas de bouger. Alors, gardant les yeux ouverts je me concentrais sur les derniers évènements. Ma fugue. La ruelle. Le dessin. L'agression. Tout me revenait petit à petit, par images saccadées, que je peinais à remettre dans l'ordre.

Des voix résonnaient. Une conversation. Le bourdonnement dans mes oreilles ne me permit ni de comprendre les mots, ni d'identifier les voix. Bordel mais qu'est-ce qui m'était arrivé ? Kaleb revient ! Je veux prendre ta main, emmène-moi avec toi dans cette belle lumière ! Trop tard. Mais pourquoi es-tu partit sans moi ? N'aurais-tu pas pu m'attendre ? Ou bien peut-être est-ce moi qui suis partie sans toi ? Pourquoi ?

Pourquoi ne suis-je pas à tes côtés ? Pourquoi aucun son ne sort de ma bouche lorsque je t'appelle ? Pourquoi ai-je si mal ?

L'agression. Le couteau. Le regard. La voix. Tout ça, c'était de la faute de cet enfoiré. Oui de sa faute, juste à lui ! Je n'y suis pour rien moi n'est-ce pas ? N'est-ce pas ?

Ou bien peut-être était-ce un moyen de me faire payer le meurtre de mon frère... Mais je n'ai pas tué Kaleb ! Ce n'était pas moi ! Il m'a dit que je n'y étais pour rien, je l'ai vu ! Vous me croyez ? Dites moi que vous me croyez ! Je ne suis pas folle !

J'arrivais à bouger les bras, mais chaque mouvement me causait une vive douleur dans tout le corps. J'entrepris quand même de retirer ma couverture, et arrachais les fils qui relaient mes veines à la perfusion. M'appuyant sur mes coudes, je me redressais et parvint à poser mes pieds sr le sol. Je me levais à la force de mes bras. Puis je lâchais le lit. Quelle conne ! Je perdis l'équilibre et glissa sur le sol, renversant dans ma chute le plateau d'instruments posé sur le meuble. Le vacarme fut infernale. Aïe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki-Hikage
Mutante Confirmée / Infirmière
Mutante Confirmée / Infirmière
Tsuki-Hikage

Messages : 126
Points : 182
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 26
Localisation : Tours, Bourges, Alès, Kassel

Feuille de personnage
Pouvoirs surnaturels:

Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki] Empty
MessageSujet: Re: Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki]   Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki] EmptyLun 25 Mar - 15:54

Derek franchement .... Mais qu'avait-elle donc fait pour réussir à le provoquer à ce point ! Ever était trop impertinante pour savoir quand se taire. Mais là il avait pris le risque de la remmener jusqu'à SA et s'il s'était fais prendre !
Je regardais le corps d'Ever. Elle était mal en point.... Doucement j'avais commencé à soigner ses plaies mais j'avais vite remarqué des trace de plomb et d’aluminium dans les plaies et j'avais due arrêter. Si j'enfermais ses matières dans son corps elle mourrait à coup sûr il me fallait du matériel bien plus performant. Je la mis sous perfusion, morphine et complément alimentaire et hydratation pour le moment.
Je sortit droit vers les labo pour chercher ce qu'il me fallait.
A mon retour Trystan attendait devant complètement affolé.

- Que s'est-il passé ? Où est-elle ? Comment va-t-elle ?
-Calmez vous M.Coreva Je m'en occupe, elle va bien mise à part un risque d'empoisonnement au plomb. Je ne vous laisserai pas la voir dans cet état. Et pas question de lui poser de question sur ce qui s'est passé maintenant elle est en choc vous comprenez ?

Le sous directeur me rendais dingue... Il n'était pas fait pour gerer les choses, il était trop sensible, trop impulsif ...
*Patrice on a besoin de vous, J'ai besoin de vous* Je repensais au mail que j'avais reçut dernièrement .... De Patrice j'en étais sûre mais à chaque fois que je voulais répondre l'adresse apparaissait comme supprimée par l'utilisateur.

Un bruit de chute et de verre brisé retenti me faisant sursauter !

-Ever !

Je courue droit vers sa chambre. Elle était tombée du lit, les perfusion pendaient lâchement et tout le matériel était à terre.
-Ever ça va ? Tout va bien tu es en sécurité, doucement d'accord ?

Bloquant ses synapses je la soulevais avec précaution. Je devais être la seule sans doute à pouvoir la toucher sans avoir besoin de gant. Je la reposais sur le lit un peu essoufflée. J’arrangeai ses cheveux en bataille.
-Reste tranquille Ever se sont juste des perfusion d'accord ?
Doucement je remis les perfusions elle ne sentis rien grâce à ma mutation.

-Ever j'aimerai que tu cesse de t'agiter, tu est empoisonnée au plomb il va falloir que je l'annile mais ce n'est pas simple. Trystan est là aussi il veux voir comment tu va...

Sachant qu'elle devait certainement se sentir mal. Je lui tendis un carnet de dessin neuf et des crayons de graphites.
Je laissai Trystan entrer puis me mis a ramasser tout le matériel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-pecheresses.e-monsite.com
Trystan Coreva
Directeur de Strange Academy / Responsable des Missions / Mutant Confirmé
Directeur de Strange Academy / Responsable des Missions / Mutant Confirmé
Trystan Coreva

Messages : 89
Points : 148
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs surnaturels:

Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki] Empty
MessageSujet: Re: Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki]   Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki] EmptyMer 29 Mai - 14:35

Bon sang ! Que faisait Tsuki ? Je ne pouvais pas supporter de devoir attendre pour pouvoir voir Ever. Qu'allais-je faire ? Je ne pouvais m'empêché de m'inquiéter pour la jeune mutante. Je vis alors Tsuki, je l'interpellais, la voix un brin tremblante, la pressant de savoir ce qui s'est passé. J'en avais gros sur la patate de ce stupide directeur de Zarod. L'infirmière me dit de me calmer, mais comment voulait-elle que je me calme ? Un bruit de verre brisé retentit dans la chambre d'Ever. J'accompagnais Tsuki à l'intérieur de la chambre, et trouvais Ever sur le sol. Tsuki la remis sur le lit, et je me sentis impuissant. Je ne pouvais pas la toucher à cause de sa mutation, seule l'infirmière avait ce pouvoir. Je me rapprochais de la jeune mutante.

- Bonjour Ever. Comment vas-tu ?

Je savais qu'elle n'allait pas bien, mais je ne savais pas quoi dire d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://strangeworld.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki] Empty
MessageSujet: Re: Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki]   Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand un lâche s'en prend à plus faible que lui... [PV Ever et Tsuki]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la rhétorique prend le relais des baguettes... [Pv Calli]
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» Quand la Diaspora Tousse, Haïti a la Fièvre
» Quand les beaux-parents débarquent....
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Strange Academy :: Strange Academy :: L'infirmerie-
Sauter vers: